Sachez oublier

Ne pensez plus au passé, ne vous préoccupez plus de ce qui est derrière vous. Esaïe 43: 18.

Entre jésus & Vous | Sachez oublier
Que faire lorsque votre mémoire vous rappelle de douloureux et familiers souvenirs que vous aviez cru enfouis bien profond ?
La Bible nous dit : "Ne pensez plus au passé, ne vous préoccupez plus de ce qui est derrière vous. Je vais faire une chose nouvelle. Regardez, elle est en train de naître, ne la voyez-vous pas ?"
Votre passé peut infecter votre présent et influencer votre avenir, à moins que vous ne décidiez de l’oublier, de le laisser disparaître de votre vie. Au cours des prochains jours, examinons ce que cela veut dire.
D’abord, oubliez les fautes que Dieu vous a déjà pardonnées. Si vous confessez vos péchés, Dieu ne réagit que d’une seule façon : Il vous pardonne et les oublie à jamais ! S’ils resurgissent un jour devant vos yeux, c’est que vous en avez ravivé le souvenir, pas Lui.  "Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de tout mal" (1Jean 1:9).


Deux choses nous empêchent d’oublier :
1- Nos sentiments. "Mais je ne me sens pas pardonné !" direz-vous.
Néanmoins vous êtes pardonné en vertu de la grâce divine obtenue par le sacrifice de Christ à la croix, et vos émotions n’ont aucun rôle à jouer ! N’attendez pas de ressentir quelque chose pour accepter le pardon de Dieu. Acceptez-le d’abord et vous éprouverez des émotions ensuite !

2- Une mauvaise compréhension de la personnalité de Dieu.
Vous dites peut-être : "Mon père affirmait souvent m’avoir pardonné mes fautes, mais dès que je commettais la moindre erreur, il s’empressait de me jeter à la figure toutes les anciennes, soit-disant pardonnées !"
Mais votre Père céleste n’agit jamais ainsi. "C'est Moi, Moi seul, qui de Moi-même efface tes transgressions, et Je ne Me souviendrai plus de tes péchés" (Esaïe 43:25).

Dieu ne les ressasse pas, car Il ne s’en souvient plus ! Tous nos péchés ont été jugés et rachetés à la croix du Calvaire. Une fois confessés, ils peuvent être oubliés.
Nous n’avons aucun prix à payer pour les racheter. Il suffit maintenant de les oublier et de nous réjouir !
Le tribunal céleste a décrété que nous n’étions pas coupables !